Physiologie des cyanobactéries  
Introduction Physiologie Photosynthèse Fixation de N2 Composition Symbioses
 
Introduction
Plan du site
Morphologie
Taxonomie
Physiologie

Ecologie, facteurs du milieu

Ecologie dans l'environnement
Aspects appliqués
Méthodes d'étude
Glossaire
Autres sites
Remerciements
Copyright
           

INTRODUCTION

Les cyanobactéries sont capables d'adopter différents modes de métabolisme carboné. La photosynthèse est leur principale méthode de nutrition (autotrophie), cependant, en présence de substrats organiques et de CO2 , certaines espèces utilisent le carbone organique pour leurs synthèses cellulaires. Quelques espèces peuvent croître à l'obscurité en hétérotrophie.

Les cyanobactéries utilisent l'azote minéral des nitrates, nitrites et sels ammoniacaux. L'azote nitrique est la source d'azote préférée dans la plupart des milieux de culture. En l'absence d'azote minéral, de nombreuses formes de cyanobactéries peuvent utiliser l'azote de l'air comme source d'azote et l'incorporer dans leurs cellules (fixation de N2). A la mort de ces cyanobactéries, cet azote retourne dans l'environnement sous forme d'azote minéral assimilable par les plantes. La fixation de l'azote a donc un rôle très important dans le maintien de la fertilité de certains environnement naturels ou cultivés.

La composition élémentaire des cyanobactéries présente certaines originalités avec en particulier des teneurs en azote et en protéines plus élevées que celles dans de nombreux organismes

Certaines cyanobactéries se développent de façon symbiotique avec des champignons, des végétaux et certains mollusques.
Certaines de ces symbioses ont une importance écologique ou agronomique.

           
           
           
 
Haut de la page    
 
Copyright P. A. Roger 2006